jeudi 12 décembre 2013

Oui à la Ruche qui dit oui...

Il est de bon ton de consommer bio lorsque l'on veut être un bon bobo... Oui, mais quand même, je me demande si les effets positifs sur le planète de la culutre bio ne sont pas annulés lorsqu'on fait venir ses produits depuis l'autre bout de la terre en charter... Bref...
Si on essayait plutôt de consommer local, d'abord ?

J'ai découvert "La ruche qui dit oui" il y a un an environ.
Le principe est simple :
- toi, le consommateur, tu t'inscris sur le site à la Ruche la plus pratique pour toi (à côté de chez toi, de ton bureau, le but étant que ça soit simple pour se rendre sur le lieu de distribution, sous peine d'abandon en cours de route...)
- le(s) producteur(s) du coin (donc oui, sur Paris, les producteurs ne courent pas les rues, mais ceux qui approvisionnent nos ruches sont localisées dans le 77, 95, 78... bref, pas trop loin quoi) propose(nt) tous les 15 jours leur "catalogue" de produits disponibles
- tu fais ton petit marché, en direct de ton canapé
- tu payes en ligne
- ta commande est validée quelques jours après
- tu vas chercher ta commande sur le lieu de distribution, ou les producteurs sont venus spécialement pour te remettre tes petites courses, à toi et aux autres membres de la ruche...

La formule n'est pas forcément moins cher que le supermarché du coin, mais :
- tu peux choisir tes produits
- tu sais d'où viennent tes produits (même que tu peux aller visiter les fermes des producteurs si le coeur t'en dit) et tu sais qu'ils ne viennent pas de l'autre bout du monde
- tu manges des produits frais
- tu manges des produits de saison et tu découvres des légumes étranges tels que les panais et autres topinambours (ça permet d'innover en cuisine et au jour d'aujourd'hui, je pense avoir goûté toutes les sortes de courges imaginables...)
- tu manges de la viande qui ressemble à de la vraie viande, de la bidoche quoi (oui, car la ruche n'est pas limitée aux paniers de légumes, on y trouve aussi, selon les ruches, de la viande, de la charcutaille, du miel, de la farine...)
- tu n'es pas obligé de t'engager comme en adhérant à une AMAP, donc si un jour tu as trop la flemme de cuisiner, rien ne t'empêche de laisser tomber pendant quelques semaines pour aller te gaver de pizzas et autre macdos...

Voici la petite vidéo de présentation qui t'en apprendra peut être un peu plus...


Aucun commentaire: